(DOSSIER) Recharge sans fil, tous les projets et les partenariats

09/06/2011
Ce dossier rassemble toutes les initiatives et projets en matière de recharge sans-fil ce dossier il est mis à jour régulièrement et permet de voir l'évolution de ce mode de recharge.


Juin 2011

1. Yazaki s’associe à EvaTran pour développer Plugless Power

Eva Tran, déjà connu pour avoir installé des bornes de leur technologie « Plugless Power » chez Google, vient de signer un accord de développement avec la société Yazaki afin de permettre le développement optimal et autant de tests que nécessaire de sa technologie de recharge sans-fil.

Evatran_logo.jpg     Yazaki_logo.jpg

Les deux sociétés souhaitent développer cette technologie de recharge par induction pour des usages résidentiels, commerciaux et industriels et la vendre en tant qu’option aux constructeurs et revendeurs.

Il suffit de placer le véhicule au dessus de la borne, elle transfère jusqu'à 3,3kW d’électricité pour une recharge en un temps similaire à ceux obtenus sur une prise classique.

Eva Tran va ainsi bénéficier de l’expérience de Yazaki en intégration de systèmes à haut voltage et composants pour les véhicules hybrides.

Basée dans le Michigan Yazaki North America est une filial dee Yazaki corp au Japon (200.000 personnes dans 39 pays).

Via Yazaki/EvaTran

2. Deux nouveaux partenariats pour Halo IPT

Halo IPT vient d’annoncer deux partenariats stratégiques pour commencer la production en série et le développement de sa technologie de recharge sans fil par résonance :

-Chargemaster PLC en Europe, le plus grand opérateur de stations de recharge en Angleterre, qui se chargera de la production anglaise des bornes HaloIPT.

-Evida Power Ltd en Asie, fabricant de batteries Lithium-Ion pour véhicules électriques, opérant en Chine mais aussi en Israël et en Europe. Ensemble ils souhaitent mettre la technologie à disposition du consommateur, en tant qu’option, sur un véhicule qui sortira prochainement avec un objectif de 40000 unités équipées sur 5 ans en Asie.


Mai 2011
Volvo et Flanders Drive

Dans le cadre du programme « Flanders’ Drive » Volvo a confié une C30 Electrique pour des tests sur la recharge par induction (sans-fil) visant a rendre la recharge plus pratique et moins contraignante.
Volvo_Inductive_Charging (2).jpg
Le Projet nommé CED (Continuous Electric Drive) prévoit d’inserer des plaques de recharge dans la chaussée afin de pouvoir charger en continu et souhaite également mettre au point une norme en la matière 

La charge d’un pack batterie de la puissance de celui qui équipe la Volvo C30 Electrique devrait prendre environ 1h20 dans le cas d’une batterie entièrement déchargée. Le dispositif de charge qui sera soumis à l’évaluation est dimensionné pour 20 kW.
Volvo_Inductive_Charging.jpg
Partenaires :
Vanhool/Bombardier/NXP/Volvo…

Plus d’infos: Flanders Drive

Avril 2011
1. Siemens et BMW

Après avoir annoncé il y a quelques jours son partenariat avec BMW concernant la recharge par induction afin d’effectuer des tests à partir de Juin 2011 à Berlin. 

Siemens vient de mettre en ligne une vidéo du fonctionnement de son procédé.



2. Toyota et Witricity concluent une alliance

Mars 2011
1. EvaTran, Nissan et Google

EvaTran™ vient d’installer ses bornes de recharge Plugless Power dans les quartiers généraux de Google à Mountain View, Californie.

EvaTran_Leaf.jpgEvaTran_Leaf (4).jpg

Ces bornes serviront tout d’abord à alimenter en électricité les véhicules électriques utilisés par les employés de Google sur le campus, ces véhicules seront équipés d’un récepteur afin de pouvoir recevoir l’énergie des bornes sans fil. 

Les tests seront d’abord effectués sur ces petits véhicules afin d’évaluer l’intérêt de la technologie avant une extension probable à la flotte de véhicules rechargeables du programme d’auto-partage Google élaboré pour ses employés.
EvaTran_Wireless_Charging_proto.jpgEvaTran_Wireless_Charging_proto.jpg

La technologie développée par EvaTran est sensiblement la même que celle de Halo IPT déjà présentée sur le site.

La société EvaTran a ici une occasion de démontrer sa technologie et espère ainsi la développer et passer des accords avec les constructeurs pour équiper les véhicules électriques en série.


2. Halo IPT
Nous vous parlions en Novembre dernier (voir ci dessous) de la technologie développée par Halo IPT.
Cette technologie qui est proposée sur le concept de Rolls Royce électrique, la 102EX permet de recharger la batterie sans fil, grâce au principe de couplage inductif par résonance, vulgarisé par Halo IPT comme similaire au principe utilisé pour recharger les brosses à dents électriques mais en plus grand.

Voici ce que cela donne en images avec un explicatif de la technologie et des raisons qui ont poussé l’équipe de Halo IPT à développer ce produit.



Janvier 2010

Novembre 2010
Halo IPT
Apres Delphi et Opbrid la charge sans fil c’est pour bientôt
Le Néo Zélandais Halo IPT travaille depuis 10 ans sur la recharge par induction et présente sa derniere technologie, le couplage inductif par résonance

Evidemment, il faudra toujours développer une infrastructure adéquate mais au moins recharger une voiture électrique devient simple et possible même en roulant. Tout ce qu’il faut c’est un émetteur et un récepteur. 

Les émetteurs peuvent être placés en série sur la route ou seuls, au bureau ou à la maison par exemple. 
En plus de cet avantage indéniable qui permettra de simplifier l’utilisation des véhicules électriques ces émetteurs peuvent également vous permettre de vous connecter à internet et vous donner des mises a jour en temps réel sur le trafic.

En revanche aucune estimation n’est faite pour l’instant sur le développement de portions d’autoroute équipées du système, il serait intéressant de savoir combien couterait l’installation d’un tel système sur un kilomètre ainsi que le niveau de recharge qu’il pourrait procurer au véhicule. 

Source: Halo IPT

Octobre 2010
Delphi et Witricity

Delphi, spécialisé en ingénierie et WiTriCity, spécialisé dans le transfert d’énergie sans fil, réinventent la recharge de véhicules électriques.

Ensemble, ils vont développer des systèmes de recharge sans fil aidant ainsi au développement des véhicules électrique en offrant une infrastructure de recharge simple et pratique.

La technologie pourrait être intégrée directement dans le design des véhicules hybrides et électriques. Recharger sera alors aussi simple que se garer, pas de prise ou de fil.

Dans les transports en commun et innovations assimilables




2. Opbrid

Avril 2011

Le Artic Whisper est testé depuis le début du mois dans la ville d’Umea en Suede, il intègre plusieurs technologies de pointe.

Nous vous avions présenté le système de charge rapide Opbrid en Octobre dernier (voir article ci-dessous), il fonctionne grâce à des pantographes et permet d’effectuer une charge d’appoint de manière simple et sure. 

Voici sa première application dans l’Artic Whisper : un bus Volvo 7700 converti en modèle hybride rechargeable, il équipé de batteries Lithium-Ion Valence d’une capacité de 100kWh qui autorisent suivant les conditions de une à trois heures d’autonomie. L’intégration de la technologie de charge rapide Busbaar développée par Opbrid permet de prolonger l’autonomie jusqu'à 18h ! 

Artic_Whisper_PHEV_Bus.jpg

Le système Busbaar est comparable a la technologie utilisée par les tramways (sans avoir de câbles électriques qui traversent la ville). Au terminus une station de recharge est installée, des pantographes se déploient a partir du toit et vont rentrer en contact avec l’arrivée électrique, tout se fait automatiquement et le conducteur n’a même pas a sortir du bus, une charge de 5 à 10 minutes est suffisante et rend ce bus électrique aussi fiable qu’un bus diesel.
Le bus est chargé la nuit et le système Opbrid sert d’appoint mais au cas ou, un prolongateur d’autonomie (générateur) diesel alimenté par du bio-diesel est prévu pour prendre le relais.

Grace a cette technologie le bus fonctionne en électrique seul quasiment tout le temps.

La vision de la ville d’Umea est de développer l’utilisation de ces bus à charge rapide notamment pour 2014 ou la ville sera la capitale culturelle Européenne et a cette occasion elle compte bien montrer l’exemple en termes d’éco-mobilité.

Artic_Whisper_PHEV_Bus (2).JPG

La conversion du bus hybride à la charge rapide opérée par e-Traction et Hybricon est réalisée en seulement 6 semaines.

Le premier bus est actuellement testé et un deuxième devrait arriver prochainement.
En termes d’efficience (pertes par rapport a l’énergie consommée)  elle passe de 25-35% avec un moteur classique à 90% avec des moteurs électriques, avec en plus faible cout d’utilisation

Voici la video du bus en question qui permet de remarquer le silence de fonctionnement et de voir la technologie en action avec des tests « extensifs » de ses capacités routières….


Octobre 2010
Le problème est toujours le même : le temps de charge…
Cela compromet la propagation de bus électriques en ville et l’avènement d’un modèle économique rentable basé sur ce mode de transport…
Et bien ce temps est révolu : grâce à des nouvelles batteries qui supportent sans surchauffe ni dégradation une charge rapide a très haute intensité, et à un système ingénieux de bornes de recharge, le bus électrique pourrait facilement devenir le principal mode de transport public non polluant, de plus, il est peu couteux à mettre en place par rapport à des tramways ou autre métros…
 
Voici comment cela fonctionne
Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...