Hyundai propose un prototype de Ioniq autonome

22/11/2016

Hyundai, constructeur automobile coréen, prend de l’importance sur le segment de la voiture électrique et hybride, avec son modèle Ioniq. Il poursuit sa dynamique de développement en partant à la conquête de la technologie de la conduite autonome et d’un système d’autopartage prometteur.

 

Dans le viseur de Hyundai : la production d’une Ioniq hybride rechargeable et d’un modèle autonome Hyundai est à l’origine de la conception de la Ioniq : une berline compacte disponible en deux versions, l’une hybride (émission CO2 : 79 g/km, consommation carburant : 3,4 litres, vitesse de pointe : 185 km/h, 2 modes : eco et sport) et l’autre entièrement électrique (puissance batterie : 28 kWh, autonomie : 280 km, vitesse de pointe : 165 km/h).

Pour la suite, Hyundai prévoit de produire une Ioniq hybride rechargeable en janvier 2017 et, à termes, de commercialiser une version autonome. Un prototype avancé de cette dernière, inspiré de la Ioniq à motorisation 100 % électrique, a d’ailleurs été présenté récemment au salon de Los Angeles.

 

Élaborée par le constructeur lui-même dans le Nevada, la technologie de conduite autonome qui équipera ce futur modèle s’avère être pointue : il sera doté d’une triple caméra située en haut du pare-brise, de nombreux radars performants, d’une antenne GPS, d’un logiciel d’analyse des informations délivrées par ces outils, etc. Cette voiture autonome aura donc une vision de la route à 360°, détiendra un dispositif de régulation automatique de vitesse et de maintien sur la voie. Elle pourra aussi détecter les obstacles sur la route, même ceux présents dans l’angle mort. Tout un programme.

 

Des projets, encore des projets, notamment un programme d’autopartage intéressant à Los Angeles En parallèle à ce projet de voiture autonome, Hyundai Motor America a annoncé son futur partenariat avec WaiveCar, leader mondial de l’autopartage 100 % électrique, qui fonctionne sur des recettes publicitaires. Cette association donnera l’opportunité aux automobilistes de conduire la version électrique de la Ioniq sur demande pour deux heures sans débourser un centime. Ils auront la possibilité de poursuivre leur route au delà de cette durée pour un peu moins de 6 dollars de l’heure. Tout ceci de façon très simple. Il suffira de commander la voiture via une application disponible sur Apple Carplay et Android Auto.

 

150 Ioniq seront disponibles en autopartage à travers Los Angeles. Si cela fonctionne bien, 250 Ioniq supplémentaires seront mises à disposition dans les villes alentours par la suite. Pour rentabiliser l’opération, le véhicule sera recouvert de publicités incluant sur son toit un affichage numérique doté de la 4G, qui permet de réaliser une publicité dynamique et géociblée.

 

Ce coup marketing alloue la possibilité de rentabiliser les coûts de l’opération pour WaiveCar. Le système permet aussi aux consommateurs de tester gratuitement la Ioniq électrique, et donc d’en faire des clients potentiels pour Hyundai, tout en faisant connaître le modèle à plus large échelle et en promouvant une mobilité propre. Chacun y tire ainsi son bénéfice. L’installation de ce programme inédit est prévu à l’horizon 2017.

Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...