Volkswagen et son offensive électrique pour pallier les déboirs du “DieselGate”

30/08/2015

Volkswagen (VW), toujours hanté par le scandale du “DieselGate”, se tourne vers la mobilité électrique pour redorer son blason. Il dévoilera notamment au mondial de l’automobile parisien d’octobre prochain un prototype 100 % électrique exclusif.

 

Les quelques informations divulguées à ce jour sur ce nouveau modèle

 

Le président de la marque Volkswagen Herbert Diess a révélé au magazine allemand WirschaftWoche que ce nouveau véhicule compact, à la carrure d’une Golf et dont l’espace intérieur est assimilable à celui d’un Passat, était en cours de conception. Sa commercialisation adviendrait d’ici deux à trois ans.

 

Le concept-car, qui se veut aussi iconique que la Golf, serait capable de se recharger en seulement 15 petites minutes pour atteindre entre 400 et 600 kilomètres d’autonomie, une belle performance. L’exclusivité : il devrait être largement abordable et coûterait moins cher qu’un véhicule à moteur thermique.

 

Ce prochain modèle s’inscrit dans les projets d’écomobilité de la marque

 

Sur le même modèle de batterie électrique et en se basant sur une plateforme similaire à celle du prototype en cours de fabrication (la plateforme modulaire MEB) devraient apparaître par la suite un SUV citadin, un coupé, une petite voiture de livraison (aussi inspiré du BUDD-e), ainsi qu’une limousine de prestige, qui succéderait en quelque sorte à la Phaeton, toujours d’après Herbert Diess. Ce dernier prouve bien sa volonté de jouer sur tous les tableaux de la mobilité électrique et de se diversifier d’ici à 2025. Il voit d’ailleurs les choses en grand : pour que Volkswagen deviennent un acteur majeur de l’écomobilité, il souhaite construire 1 million de voitures électriques par an, encore d’ici 2025. Reste à voir comment se dérouleront les choses sur le terrain.

 

VW intensifie d’autant plus ses efforts que le scandale des moteurs truqués est encore source de difficulté

 

La marque, et plus largement le groupe Volkswagen, ont tout intérêt à manifester de vive voix leurs ambitions quant à la conception de véhicules électriques. Pour la simple et bonne raison que Volkswagen n’a pas fini de rendre des comptes à la justice au sujet du “Dieselgate”, loin de là.

Au pénal, l’affaire est toujours en cours de négociation avec les juges américains. Un juge californien somme le groupe de résoudre avant octobre prochain le problème de ses véhicules à moteurs Diesel 3 litres encore en circulation (au nombre de 80 000), sous peine d’être soumis une nouvelle fois à un procès l’été prochain.

Parallèlement, les attaques se multiplient en Europe et en Asie. Le montant des dédommagements d’ores et déjà promis par Volkswagen (15 milliards de dollars pour les 480 000 moteurs Diesel 2 litres du groupes équipés des logiciels fraudeurs) risque de s’alourdir et les charges financières du groupe liées à cette affaire pourraient à terme atteindre les 30 milliards d’euros, estime Diess.  

Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...