(VIDEO) Roborace: premiers tours de piste - Devbot

23/08/2016

(Mise à jour de l'article du 18 Aout 2016 avec les premieres photos et une video teaser!)

Le Roborace à l’air d’une vraie voiture à la carrosserie futuriste comme on en voit dans les films de science-fiction. Présenté pour la première fois en mars dernier, la voiture de course autonome n’est plus un concept, mais quasi une version finalisée.

 

 

Le Roborace a été crée par une entreprise d’investissement appelée Kinetik, responsable d’avoir collaboré au développement d’une flotte de camions électriques avec l’entreprise Charge, basée à Londres.

Une inspiration visuelle

Pour ce projet de créer une voiture de course très dynamique, Kinetik a demandé au créateur visuel Daniel Simon de piloter la partie conception et design, pour un rendu encore meilleur que lorsqu’on l’a vu en mars dernier pour la première fois. “Nous avons changé chaque surface de la carrosserie du véhicule pour améliorer ses performances, tout en conservant les traits iconiques du concept originel” a indiqué Daniel Simon.

Une autonomie avec une technologie standard

La carrosserie aux angles et contours arrondis aura de nombreux capteurs de types lidar et radar, placés stratégiquement à l’avant, à l’arrière et sur les côtés du véhicule. Il intégrera notamment deux systèmes de navigation en haut, comportant des capteurs. Cela dit, les illustrations montrées ne suggèrent pas que le véhicule utilisera un système GPS ou la version russe; Glonass. En ce qui nous concerne, c’est des options plutôt standards pour un véhicule autonome en matière de technologie.

 

 

D’après les illustrations graphiques, on distingue la présence d’un super ordinateur appelé Nvidia Drive PX 2, qui servira de processeur pour alimenter le véhicule très esthétique. Le Drive PX 2 est considéré comme un monstre, qui se sert également de 12 noyaux d’unité centrale pour produire 24 milliards de trillions d’opérations par seconde. Il est logique d’avoir prévu un genre de système de refroidissement dans la voiture pour garantir un fonctionnement optimal. D’ailleurs, Daniel Simon a dit à ce propos,  « Le défi de conception et d’ingénierie a été très complexe, et nous nous sommes bien amusés à le relever ».

Un véhicule taillé pour la formule E

Nous savons que le projet c’est de faire fonctionner le Roborace à la manière des véhicules de la formule E. C’est-à-dire qu’il y’aura 10 équipes, chacune équipée de deux véhicules, pour une flotte de 20 véhicules pour chaque course d ‘une durée d’une heure. Cependant, la publicité sur le Roborace révèle que la course automobile sera organisée à la manière d’un “show” affirmant que les étapes de course mettront en évidence “une rupture technologique promouvant la sécurité et les capacités de conduite très extrêmes qu’offrent le véhicule.” La troisième saison de la formule E doit débuter en octobre, et continuera jusqu’à l’été 2017.

 

Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...