Le X-57, l’avion électrique hybride de la NASA

22/06/2016

Petit point historique sur l’avion et sa dénomination

La NASA a récemment dévoilé un modèle d’avion électrique hybride, le X-57. Cet avion léger a été surnommé “Maxwell”, en l’honneur du célèbre physicien écossais du 19ème siècle James Clerk Maxwell, dont les divers travaux révolutionnaires (notamment sur l’électromagnétisme) ont largement contribués à la compréhension de la physique, au même titre que ceux d’Einstein et Newton par exemple.

D’autre part, le X-57 s’inscrit dans la lignée des X-planes. le premier d’entre eux, dénommé logiquement le X-1, date de 1947: il devint à l’époque le premier avion à dépasser le mur du son.

“Des douzaines de X-planes de toutes les tailles, formes et à divers objectifs ont depuis suivis - tous contribuant à notre statut de leader mondial de l’aviation et des technologies spatiales.” “Les avions comme le X-57, et les autres à venir, nous aideront à maintenir ce rôle” déclare Jaiwon Shin, directeur de recherche à la NASA.

Une technologie futuriste, pour des avantages notables

L’avion expérimental, qui s’inspire d’un avion bimoteur léger au design italien déjà existant bénéficie d’une technologie de pointe. 14 moteurs électriques se substituent aux deux moteurs thermiques originels pour assurer la propulsion électrique. 12 d’entre eux sont placés sur le bord avant de l’avion et utilisés lors des décollages et atterrissages. Un moteur plus proéminent est disposé sur chaque extrémité d’aile. Ces derniers sont destinés à fonctionner en vitesse de croisière.

Résultat, le vol s’effectue avec une nuisance sonore, une utilisation de carburant et des émissions polluantes moindres par rapport aux avions conventionnels. Et ce,  respectivement grâce à un moteur électrique silencieux, la division de l’énergie requise par 5 (pour un avion privé pouvant voler à 280 km/h) et l’alimentation en énergie effectuée par batterie. A ces attraits importants s’ajoutent la réduction du temps de vol (liée à la technique de propulsion électrique) et de près de la moitié des coûts opérationnels.

La NASA espère tirer de l’efficience énergétiques et des attributs du X-57 une introduction au marché facilitée.

Une ouverture vers le développement de davantage de technologies propres pour la NASA

5 autres prototypes d’X-plane devraient voir le jour en plus du Maxwell dans les 10 années à venir, dans le cadre du programme New Horizons qui vise à étudier la conception de technologies durables et silencieuses. “Le X-57 s’inscrit comme le premier pas vers l’ouverture d’une nouvelle ère pour l’aviation”, affirme d’ailleurs Charles F. Bolden, administrateur de la NASA. Ce projet a été rendu possible grâce aux fonds de financement débloqués par Barack Obama.

 

Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Archives
Sur le même sujet...