VeloBike a Moscou, la ville accidentogène inaugure son service de vélo en libre-service!

12/06/2013

Moscou a inauguré son premier service de vélo en libre-service. Mais beaucoup reste à faire pour lutter contre les accidents qui endeuillent régulièrement la capitale russe.


Après New-York qui inaugurait son service de vélo en libre-service CitiBike il y a deux semaines, c'est au tour de la capitale russe d’emboîter le pas à cet irrépressible mouvement qui gagne les grandes villes du globe. 

Moscow_VeloBike (3).jpg

L'expérience est à chaque fois concluante et le système pérenne avec des utilisateurs satisfaits à l'image du Velib' parisien qui frôlerait les 90% d'opinion favorable. Pourtant ce ne sera pas forcément le cas à Moscou car la conduite à deux roues y est très dangereuse. Et prendre son vélo est parfois moins risqué que de jouer à la roulette russe !

Récemment, un automobiliste a posté une vidéo de lui roulant à 190 km/h dans le centre-ville et provoquant un carambolage impliquant une dizaine de véhicules. Quatre jours avant l'inauguration du dispositif, le samedi 1 juin, trois cyclistes ont été fauchés par un conducteur ivre, l'un d'entres-eux mourrait sur le coup. 

Plusieurs problèmes à cet état de fait :


Les infrastructures participant à la sécurité des cyclistes sont pauvres.
Les pistes cyclables qui séparent les cyclistes, des automobilistes sont quasi inexistantes dans la capitale russe. Mais l'incivilité des moscovites est également en cause selon Maxime Liksoutov, maire-adjoint de Moscou, qui inaugurait le dispositif.  

Pour remédier à une partie du problème, la mairie de Moscou a annoncé qu’elle allait développer les pistes cyclables pour que leur longueur totale atteigne 131 km fin 2013 (440km actuellement a Paris). C'est une nécessité car l'engouement pour le dispositif a été immédiat puisque plus de mille personnes se sont précipitées pour être les premiers à s'inscrire le jour de l'inauguration..

Des tarifs très compétitifs


Ce service est proposé par Banque de Moscou et ses prix sont très bas. Après une première demie-heure gratuite, le service est facturé 30 roubles (0,72€) pour une heure contre 2 euros à Paris. Néanmoins mis à part le fort taux d'accidents de la capitale russe, un autre facteur pourrait bien menacer la continuité du système de vélo en libre-service, le rigoureux hiver russe !

En effet, les températures peuvent descendre sous les -30° avec neiges et verglas durant une bonne partie de l'année. Le dispositif va d'ailleurs s'arrêter en octobre prochain pour cette raison et rouvrir après l’hiver. En attendant, 120 stations seront déployées, et 1700 vélos disponibles.

Article par Jérémi Michaux
Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...