(VIDEO) Le système d’aide à la conduite de Bosch réussi le test de l’autoroute

16/06/2013
Mise à jour de l'article du 10 Mai avec une video

Bosch qui avait présenté il y a peu son projet d'assistant de conduite s'inspirant de celui de la Google Car a passé l’épreuve de l’autoroute avec succès. Un bon début donc pour le manufacturier allemand qui ambitionne de le proposer dès 2014 afin d'aider les conducteurs, sans toutefois totalement les remplacer. 

BOSCH_autonomous_assistant.jpg

C’est le réseau de laboratoire réalisant des tests pour les industriels de l’automobile TÜV SÜD qui a validé le test mené par Bosch sur des autoroutes  allemandes. Il a certifié les essais menés sur route par ses ingénieurs en concluant à  « l'efficacité et la sécurité du système créé par Bosch »

Ce système innovant utilise un  radar à longue portée situé sur le toit de la voiture, il détecte des objets situés à 250 mètres, alors que la caméra vidéo sur le pare-brise modélise en 3D les objets qu'elle filme et informe sur leur déplacement.  

Les résultats des tests seront utilisés par Bosch afin d’optimiser le système et l’adapter  à une conduite plus complexe notamment en ville ou lors d’embouteillage. 

L’objectif du manufacturier avec son dispositif n’est pas de remplacer totalement le conducteur -comme l’ambitionne la Google’s Car- mais plutôt de l’aider à améliorer sa conduite, ses temps de réponse devant une situation nécessitant un  freinage d'urgence ou un évitement … tout en lui permettant de diminuer l’attention qu’il porte à la route. Toujours selon le laboratoire qui a mené l’essai, « Les résultats obtenus  prouvent que le système contribue à rendre la conduite encore plus sûre et plus détendue ».

BOSCH_autonomous_assistant (2).jpg

Néanmoins, Bosch est conscient que le plus dur l’attend. Car l’autoroute présente proportionnellement moins de difficultés que les autres situations de conduite de notre quotidien. Pas de carrefours à passer, moins de situations pour lesquelles il faut anticiper les intentions des autres usagers quel que soit leur mode de déplacement ou encore gérer des véhicules venant de plusieurs directions à la fois. 

On remarque également que tout comme Google, Bosch n’a pas communiqué sur le nombre d’interventions humaines nécessaires durant les essais réalisés par TÜV SÜD pour pallier aux failles du dispositif.  


Article par Jérémi Michaux
Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...