Autolib bientôt à Lyon et à Bordeaux – sous un nom différent

03/03/2013

Autolib se développe à vitesse grand V et le groupe Bolloré discute avec Bordeaux et Lyon afin d'y installer ses BlueCar. L'exportation du modèle à l'étranger intéresse aussi son président Vincent Bolloré.

logo_autolib.png

Autolib a le vent en poupe, après l'annonce la semaine dernière de la commercialisation des BlueCar pour 19.000€ (avant bonus écologique de 7.000 euros), le patron du système d'auto-partage électrique Parisien Vincent Bolloré a annoncé le 26 février vouloir s'implanter à Bordeaux et à Lyon. 

Encore en discussion, c'est vraisemblablement dans les mois qui viennent que des accords seront signés avec les mairies des deux villes pour un démarrage avant la fin de l'année.

A Bordeaux où l'homme d'affaire à présenté ses objectifs, il a estimé qu'il serait dans un premier temps nécessaire de proposer 90 voitures pour 40 stations et 180 bornes de recharge. Comme à Paris, l'abonnement coûterait environ 10 euros par mois puis 5 euros par demi-heure.

La question de la compatibilité avec les systèmes d’auto-partage existants se pose tout de même : AutoCool a Bordeaux et … Autolib a Lyon proposé par Lyon Auto Parc, d’où le nécessaire changement de nom! 

Alain Juppé, Maire de Bordeaux a déclaré « Si on le fait, c’est dans le mois qui vient », indiquant que l’objectif était de démarrer en Septembre et, que ce système ne coûterait rien à la collectivité.

"Nous finançons l'ensemble des infrastructures, installons et fournissons les véhicules et les personnes pour l'entretien et les réparations", a expliqué M. Bolloré.

Dans sa démarche d'expansion, Vincent Bolloré à également précisé être attiré par l'exportation du système hors d'Hexagone et notamment en Asie.

"On ne fera dans un premier temps que deux villes en France. Après, on ira à l'étranger et la première ville sera en Asie."
Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...