La Chine à l’ère de l’auto-partage en électrique

03/09/2012

Le chinois Kandi, fabricant de VE et de vélos à assistance électrique proposera ses voitures dans le cadre d’une offre de location qui sera proposée aux 9M d’habitants de la ville d’Hangzhou. Le prix de cette offre tout-compris défie toute concurrence puisqu’elle ne dépassera pas 1000 yuans par mois soit 150 euros.


Conscientes du niveau de pollution important des mégapoles chinoises, les autorités participent activement à des projets visant à promouvoir les modes de déplacement qui ne rejettent pas de CO2 et Hangzhou est l’une des 13 premières villes qui en bénéficiera.

Dans la ville, le programme s’axera autour d’une offre de véhicule électrique semblable à celle d’Autolib à Paris sauf qu’on ne payera pas le temps de trajet effectué mais un forfait mensuel pour des trajets illimités dans le temps.

Le constructeur de voitures et de vélos électriques Kandi fournira les 100 premiers véhicules qui constitueront l’offre. 
Ces petites autos à deux places et à la bouille sympathique sont fabriquées en partenariat avec le chinois Zotye qui conçoit la batterie et l’alimentation. Il sera possible de parcourir 100 kms en une seule charge et d’atteindre 70 km/h.

Malgré un prix serré, la location est tout de même réservée à une élite car il représente peu ou prou l’équivalent du salaire mensuel d’un ouvrier de la région. Et petit bémol, les utilisateurs ne seront pas autorisés à sortir de la grande banlieue d’Hangzhou. Les chinois se consoleront en se disant que c’est aussi le cas pour les parisiens d’Autolib qui doivent alors s’acquitter d’une « amende » de 5 euros par 1/2h passée hors de l’Île de France. 
Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...