La Nasa veut des combustibles plus verts

18/08/2012

L’agence spatiale américaine cherche à remplacer l’hydrazine hautement toxique des propulseurs de ses fusées par un autre carburant moins dangereux pour l’Homme et son environnement. Elle a lancé des recherches dans ce sens.

 NASA_Logo.jpg

Pour atteindre les plus hautes couches de l’atmosphère et se déplacer dans l’espace, une fusée, mais aussi les satellites et autres engins spatiaux ont besoin de carburants non conventionnels. Depuis les missiles de la seconde guerre mondiale et jusqu’à maintenant, il était entendu que le principal combustible des fusées était l’hydrazine.

Le problème c’est que ce composé chimique est très toxique pour les êtres vivants. Aussi, la Nasa a décidé de le remplacer par des carburants moins nocifs mais ayant les mêmes propriétés.  Michael Gazarik , le directeur du Space Technology Program de la NASA, qui a pour but de faire évoluer la technique spatiale a déclaré « Les carburants à haute performance respectueux de l’environnement ont le potentiel de révolutionner notre façon de voyager vers, depuis et dans l'espace » 

Après une sollicitation, la technologie de Ball Aerospace a été retenue pour une serie de tests dans le cadre du programme baptisé « NASA's Green Propellant Infusion Mission » qui va durer 3 ans et dont le cout est estimé a 45 millions de $.
Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...