Pékin 2012 : BYD Qin, deuxième génération d’hybride rechargeable, remplacera la F3DM

20/04/2012
Mise à jour de l'article du 17 Avril avec de nouvelles photos, notamment celle du "i" Robot placé sur le tableau de bord et dont l'utilité est encore floue...  Plus d'infos à l'ouverture du Salon le 23 Avril.

Le constructeur chinois BYD va présenter sa deuxième génération de voiture hybride au salon de Pékin fin avril. La berline Qin remplacera la F3DM dont seuls 80 exemplaires avaient trouvé preneur. 

Alors que certains croyaient encore la Chine au stade du filtre à particules pour diesel et voila qu’ils sortent leur deuxième génération de véhicules hybrides. 
BYD_Qin_Plug-in.jpg 
La Qin de BYD est une hybride rechargeable électrique-essence dont les premières photos viennent d’être dévoilées. La ligne de la voiture est fluide et plutôt incisive. Très expressifs, ses phares qui lui donnent un faux-air de 408 associeraient leds et optiques lenticulaires. 

Coté moteur les chinois sont pour l’instant avares en chiffre mis à part sur les performances surprenantes pour une berline, le 0 à 100 km/h est abattu en 6,9 secondes notamment grâce un poids réduit, ses batteries sont deux fois plus légères que celles de l’ancienne génération.

BYD_Qin_Plug-in (3).jpg

La Qin remplacera donc la F3DM une berline a prolongateur d’autonomie (DM pour Dual Mode) dont la production avait commencé en 2009 et qui s’était tant bien que mal exportée aux Etats-Unis en 2011. 
BYD_Qin_Plug-in (2).jpg
Les résultats mitigés avaient poussé BYD à stopper sa production dernièrement. Il est vrai que les technologies utilisées sur ce modèle semblaient quelques peu dépassées. 

BYD avait alors récidivé, en proposant récemment l’E6, un crossover hybride ou tout électrique au choix. Une voiture qui pourrait atteindre la vitesse de 160 km/h et rouler 400 km pour la version avec assistance thermique.

BYD_Qin_Plug-in (1).jpg

Les véhicules de l’Empire de milieu se rapprochent des standards européens notamment en matière de protection de l’environnement et c’est tant mieux. Leur arrivé sur nos marchés n’est plus que l’affaire de quelques autorisations à obtenir. 

BYD qui s’est récemment associé avec Daimler en Chine pour fonder Denza, un constructeur entièrement consacré aux véhicules verts a d’ailleurs annoncé son intention d’arriver en Europe très prochainement.

Article par Jeremi Michaux 
Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...