(VIDEO) SeaOrbiter une station d’étude des océans dérivant au grè des courants

24/11/2011
Aventure au service de la planète portée par Jacques Rougerie, dans la lignée des grands explorateurs et du Bathyscaphe (le premier sous-marin d’observation), SeaOrbiter est une « bouée » océanique habitée dont l’objectif est de faire tomber la dernière frontière terrestre et développer une meilleure connaissance des océans.

Construction géante faite d’aluminium, avec 51m de haut dont 31m immergés, SeaOrbiter pourra accueillir jusqu’à 18 personnes sur des niveaux différents. Une partie de la station sera réservée aux aquanautes vivant en contact direct avec la mer, leur mission : explorer les fonds marins pour des profondeurs allant jusqu'à 6000m.

SeaOrbiter est un laboratoire expérimental de l’économie bleue : les énergies marines renouvelables, ou l’alimentation et la pharmacopée basées sur des molécules marines

Mais aussi un réseau de sentinelles (7 au total), des satellites placés sur chaque océan récoltant une mine d’information grâce a de multiples capteurs permettant d’étudier les effets du changement climatique sur l’océan.

Base relais des explorateurs de demain accueillant des programmes scientifiques et technologiques SeaOrbiter est également un véritable simulateur spatial grâce a un module pressurisé.

Dans le QG de SeaOrbiter basé sur l’eau dans une péniche sur la Seine, a Paris, une équipe d’une dizaine de personnes veille au bon déroulement du projet. 
La construction devrait débuter en 2012 pour une mise en action 2014. Chaque station aurait une durée de vie opérationnelle estimée a 15 ans .

Par Technologic Vehicles
comments powered by Disqus
Découvrez
Archives
Sur le même sujet...